Exposition du Mois 

Les artistes du mois

Présentation

Le Bleu comme fil rouge

 

Blue-Black permanent 4001 Pelikan

il s’agit d’une opération délicate,

dévissez légèrement l’embout du stylo et plongez la plume dans l’encrier

continuez de dévisser afin d’amener le piston en position haute

l’encre est alors aspirée dans le réservoir.

une fois le réservoir rempli, retirez la plume de l’encrier et maintenez la plume vers le haut afin d’éviter que l’encre ne s’écoule.

pour terminer, revissez délicatement le stylo, enlevez l’excédent d’encre

… et la poésie peut commencer

 

Au gré de rencontres du quotidien, les sujets s’imposent : réminiscences de nuages, pierres taillées des brises lames à la mer du Nord, personnages issus d’œuvres tant du moyenge qued’aujourd’hui

Je les dénature de leur fonction et message pour n’en garder que la forme que je simplifie et exploite selon les spécificités de ma technique. La poésie de la paréidolie nous emmène dans des lectures inattendues.

 

Les nuages pour paysage

 

Avant le 16ème siècle on ne parle pas de nuages mais de nues. On pense alors que les nuages sont de gros navires qui se déplacent et transportent de l’eau en leur sein. Leur couleur indique s’ils transportent ou non de l’eau.

On raconte aussi à l’époque que lorsque la foudre frappait le sol, si on regardait vers le ciel on pouvait apercevoir le paradis car celui-ci se trouve audessus des nuages.

 

Les nuages, fugaces, figuratifs ou nébuleux, mènent vers un espace de réflexion et d’imagination.

Outre la recherche plastique, jeu de formes, de lumières, de matières ou de couleurs, je tends à d’établir un dialogue avec sensations et émotions.

 

 

Invariablement, je reviens au contraste entre la clarté et l’ombre, l’intérieur et l’extérieur, la structure et le flou, le défini et l’interprétation, Je travaille autant le dessin que la peinture aquarelle, l’acrylique, l’huile ou encore les pigments et la cire d’abeille. La photographie reste le filtre privilégié qui m’oblige à reconstruire l’image avec mon imaginaire.

 

Mireille Sartor 

 

22 septembre 2021 au 10 octobre 2021

Galerie

Racine Carrée 5

Adresse

    75 rue de pavie
    1000 Bruxelles

0477 753 717 | info@estampille.be

Horaires

Mercredi de 14.30 à 18.30

Jeudi de 14.30 à 18.30

Vendredi de 14.30 à 18.30

Les WE sur rendez-vous.

S’abonner